Please reload

Posts Récents

Nouveau Cours de Yoga sur Toulon-Ouest !

September 22, 2019

1/10
Please reload

Posts à l'affiche

Un Jour, Une Posture... Paschimottanasana

February 12, 2019

 PASCHIMOTTANASANA, L'Étirement Intense...

 

Paschimottanasana signifie « étirement intense vers l’Ouest » (Paschima = Ouest ; Uttana = Etirement intense), connue en français sous le nom de « la pince », « étirement du dos » ou « flexion en avant ». 

 

Nous retrouvons cette référence à l'orientation Est car le Yoga devant se pratiquer orienté face au soleil, le corps a théoriquement un alignement Est-Ouest et certaines postures y font référence. En pratique, Paschimottanasa est un étirement intense de tout l'arrière du corps.

 

Elle est l'une des plus anciennes postures décrites dans les textes de yoga et constitue la seconde des postures assises dans la Première Série de Yoga Ashtanga Vinyasa, (après la posture Dandasana, le bâton, et avant Purvottanasana, l’étirement intense vers l’est). Elle se décompose en 3 variantes : Paschimottanasana A (les doigts accrochent les gros orteils), Paschimottanasana B (les mains accrochent les pieds sur les côtés) et Paschimottanasana C (les mains encerclent les pieds) qui se suivent en Ashtanga et dans lesquelles nous restons le temps de 5 respirations. En Hatha Yoga, nous pouvons maintenir la posture beaucoup plus longtemps (jusqu'à 15 Respirations).

 

C’est une posture qui, pour ma part, m’a énormément enseigné sur la conscience que j’ai de mon propre corps et de mon esprit. Dans cette posture, vous êtes recroquevillé sur vous-même, vous êtes face à vous. La tête se retrouve sur vos genoux et l’effet d’introspection est intense… On parvient également plus facilement à ressentir comment doit fonctionner notre corps, les muscles qui doivent travailler, ceux qui doivent être relâcher, pour atteindre le but de la posture : cet étirement intense qui vous allonge et vous détend la colonne vertébrale.

 

Comme son nom l’évoque, Paschimottanasana étire intensement tous les muscles de l’arrière du corps, de la nuque jusqu’aux talons. De ce fait, elle revitalise non seulement les muscles, mais aussi les nerfs, très nombreux dans la colonne vertébrale. Selon l’ouvrage Hatha Yoga Pradipika, qui est le premier texte à décrire des postures qui ne soient pas uniquement liées à la méditation, Paschimottanasana fait circuler la force vitale, le Prana, au sein du Nadi Sushuma, le canal énergétique central principal, qui se situe dans la colonne vertébrale. C’est au cœur de Nadi Shushuma que la Déesse Kundalini, grâce à la pratique du yoga, monte depuis Muladhara, le Chakra Racine, situé au dessus du périnée,  jusqu’à Sahasrara, le Chakra Couronne, situé au sommet de la tête, pour révéler au Yogi la véritable nature de son être…

 

« Paschimottanasana est la meilleure des postures ; grâce à elle, les courants de Prana montent le long de Sushumna, le feu digestif augmente, le ventre devient plat et le corps se libère de toute maladie », Hatha Yoga Pradipika 1.29.

 

La Pratique