Interview au sujet du Yoga Vinyasa pour le site Protonpro.fr !

Bonjour à toutes et tous !

J'ai eu le plaisir et l'honneur, d'accorder récemment une interview pour le site protonpro.fr, site d'annuaire de recherche de professionnels dans différents domaines, au sujet du yoga Vinyasa.


Si vous voulez en savoir plus sur le yoga et sur mon parcours, voici le lien qui mène à l'article :

https://www.prontopro.fr/var/toulon/cours-de-yoga-vinyasa#pro-interview


Ou retrouvez l'interview ci-dessous !


À très bientôt sur le tapis !



Le yoga fut la révélation de sa vie Sébastien Sanchez - Professeur de Yoga à Toulon


Sébastien Sanchez a 43 ans. Il est né à Toulon d’un père d’origine française, italienne et espagnol, né au Maroc, et d’une mère, née dans le sud de l’Italie et qui a immigré en France dans les années 60. Il a grandi dans la campagne toulonnaise avec ses deux sœurs, plus jeunes que lui. Il a fait ses études en environnement à Marseille et a travaillé pendant 10 ans en tant qu’ingénieur en traitement de l’eau pour une filiale de Veolia, avant de changer d’orientation en 2015. Son entreprise se nomme « Nadi Ida Yoga ». Elle a vu le jour en juin 2016, suite à une réorientation professionnelle qui a eu lieu en septembre 2015. Il travaille seul pour le moment, mais il lui arrive fréquemment de faire des collaborations lors des événements spéciaux. Il propose des cours de yoga de différents styles, Hatha, Ashtanga Vinyasa et Yoga Vinyasa, ainsi que des massages, thaï, à l’huile et réflexologie plantaire. Après plusieurs années où il a proposé ses services dans plusieurs salles qu'il louait à Toulon et aux alentours, il essaye à présent d’ouvrir son propre studio.À la mort de sa mère, en février 2015, il a eu une profonde envie, voir une absolue nécessité, de changer de vie. Cette idée germait dans sa tête depuis quelques années, mais il lui a fallu un drame pour trouver le courage de la réaliser. Au départ, il voulait se reconvertir uniquement dans le massage où, il sentait qu'il avait un certain touché. Il s'est donc séparé de son employeur et envisageait de partir quelques mois en Asie se former aux différentes techniques de massage. Son objectif initial était d’avoir un centre de bien-être avec de multiples activités. Une amie à cette époque-là l'a convaincu de faire une formation de professeur de yoga avec elle à Bali. Dans le cadre de son voyage c’était cohérent et il se disait : "au moins, si je propose du yoga dans mon centre, je saurais de quoi je parle". Quand il a vu l’intensité du programme de la formation, il s'est quand même dit qu’il fallait effectuer quelques cours en France auparavant, plutôt que d’arriver à Bali comme une fleur sans jamais avoir pratiqué. Sur les conseils d’une autre amie, il a donc effectué à Toulon son premier cours de yoga (Ashtanga Vinyasa). Et là, ce fut la révélation de sa vie. Il est parti dans une sorte de nirvana à la fin de la séance et a su que son destin était d’enseigner le yoga. Il ne s'est jamais autant senti à sa place que ce jour-là. Durant toute la séance, il a eu le sentiment de retrouver quelque chose d'enfoui en lui, qu'il connaissait et maîtrisait. Comme si un savoir de ses vies passées était revenu à la surface. C'était en mai 2015. La formation était prévue pour octobre. Il a passé tout l’été qui a suivi à faire du yoga. D’une part pour ne pas être ridicule à la formation et d’autre part parce qu'il savait à présent de manière certaine que sa mission de vie était là. Ensuite, il s'est tout même formé aux massages, mais c’est le yoga qui est devenu l’activité qui lui procure le plus de plaisir tant dans la pratique que dans l'enseignement.Ses motivations sont de donner du plaisir au gens qui viennent à ses cours. Leur permettre de reconnecter leur corps avec leur esprit. Rien ne le satisfait plus que de voir les gens avec les yeux qui brillent de bonheur à la fin d’une séance. Cela suffit à le nourrir. Certains viennent parce que ça les amincit, d’autres pour se connecter à eux même et aller plus loin que l’exercice physique. Mais tous lui en apprennent chaque jour et le font progresser dans sa pratique et dans sa vie en général. Il a conscience que c’est un peu cliché de dire ça, mais c’est tellement vrai. Il n’a aujourd’hui plus du tout l’impression de travailler et il fait du bien aux gens. Enfin, c’est le yoga qui agit, il n'est qu’un vecteur... C’est le but qu'il s’était fixé au départ et il remercie l’univers chaque jour de lui procurer ce luxe-là Même si tout n’a pas été facile, loin de là, il ne reviendra jamais à son ancienne vie. Avant il s’occupait de protéger l’environnement. À présent il continue de le faire en essayer de changer le coeur des hommes directement. Car la notion de connection à la nature est omniprésente dans le yoga...



1. Quels sont les bienfaits du Vinyasa yoga sur le plan émotionnel et mental ?

Vinyasa veut dire « mouvement synchronisé avec la respiration ». Lorsque vous levez les bras au ciel en inspirant, c’est un Vinyasa. Lorsque vous vous inclinez en expirant c’est un Vinyasa. La fameuse « salutation au soleil » en est un également. Aussi c’est un des yogas où il y a le plus de mouvements et où les postures s’enchaînent sans être tenues trop longtemps.Pour quelqu’un d’assez agité mentalement, il représente la porte d’entrée idéale pour commencer. Ayant beaucoup de mouvements et d’informations à ingérer, nous allons réussir à atteindre l’objectif final du yoga, la méditation, sans que la personne ne s’en aperçoive vraiment. Grâce aux mouvements, aux postures, à la respiration, les gens vont finir par lâcher prise, à calmer le mental et peu à peu apprendre à se concentrer, à se reconnecter à eux mêmes, à découvrir ou redécouvrir leur corps et à le mettre en synchronisation avec leur esprit. Après cette étape, on pourra être attiré par les yogas plus lents. Mais si une personne agitée mentalement, très nerveuse, commence par les yogas lents, où les poses sont tenues beaucoup plus longtemps, elle risque de vous dire que le yoga n’est pas fait pour elle. Alors que le yoga est fait pour tout le monde. Il faut juste bien choisir le type de yoga au départ.Et pour être plus complet sur le yoga Vinyasa, comme il y a beaucoup de mouvements, c’est un des types de yoga où on a tendance à transpirer plus et c’est celui-ci qui va vous remodeler le plus rapidement le corps. Aussi, il convient bien aux sportifs en complément de leur activité. Ensuite, comme dans tous les yogas, grâce à la respiration et aux postures, nous allons mieux oxygéner notre corps en apprenant à mieux redresser le dos, ce qui va mécaniquement améliorer votre santé générale. La respiration et la pratique de l’asana (la posture) font monter la température et la circulation sanguine, le sang plus liquide et plus oxygéné va mieux circuler, dans nos muscles, nos articulations, ce qui va soulager des douleurs corporelles. Ce sang chaud circule également à travers les organes internes, ce qui détruit les impuretés et la maladie, qui s’évacuent du corps à travers la sueur. La sueur est, pour ces raisons, un point important du yoga Vinyasa. Si la pratique du yoga Vinyasa est rigoureuse, le corps devient sain et fort, il est purifié. Après, le contrôle de l’esprit viendra automatiquement. Ainsi agit le yoga vinyasa.

2. Que pensez-vous des cours de yoga vinyasa sur YouTube ?

Je ne suis pas trop pour lorsqu’il s’agit de débutants. C’est pour ces raisons que lors du confinement je n’ai proposé mes cours en ligne uniquement qu'à mes abonnés et aux pratiquants confirmés. Commencer le yoga sur YouTube est le meilleur moyen de prendre de mauvaises habitudes, d’avoir de mauvais alignements, une mauvaise respiration et de se blesser. Ce qui n’est pas du tout le but du yoga. Aussi, je conseille toujours aux gens de débuter dans un cours de yoga vinyasa avec un professeur de yoga qualifié. Après, une fois que l’on sait pratiquer et que l’on connaît bien les différents alignements des asanas, pratiquer en ligne est un excellent outil.

3. Comment se passe un cours de yoga vinyasa pour débutant ?

En ce qui me concerne, comme pour un cours pour pratiquants confirmés ! Le débutant ira juste moins loin. Je m’efforce depuis le départ de ne pas faire de « niveau ». Pour moi cela n’existe pas. Lorsque vous pratiquez, vous êtes concentré sur vous-même, plus rien autour de vous ne doit exister. Aussi peu importe le niveau des autres autour… En revanche, dans le cadre de mes cours de yoga vinyasa, je vais proposer plusieurs niveaux d’intensité. Avec des enchaînements plus ou moins difficiles et des postures qualifiées « d’avancées ». Mais j’ouvre toujours mes cours aux débutants. Je démontre les postures en version « débutante » et en version « finale » et chacun va là où il peut aller. Sans forcer, sans se faire mal. Le débutant en fera moins, c’est tout. Le plus important c’est la respiration.Concrètement, un cours de yoga Vinyasa est composé de plusieurs étapes : les salutations au soleil pour s’échauffer, une série de postures debout, une série de postures assises, des postures inversées et pour clore une relaxation finale couchée. Le tout avec beaucoup de mouvement entre les poses, des enchaînements et une respiration qui ne s’arrête jamais. C’est dans ce type de yoga que vous allez pouvoir enchaîner plusieurs asanas d’un côté puis de l’autre, ce qui lui donne un air aspect chorégraphique. C’est pour ces raisons qu’il correspond bien aux danseuses également.

4. Vinyasa yoga vs Hatha : quelle différence ?

La salutation en Hatha est légèrement différente qu’en Ashtanga Vinyasa et en Vinyasa. Etrangement, elle est plus dynamique. Ensuite, la grande différence est que les postures sont tenues beaucoup plus longtemps en Hatha. Trois fois plus longtemps qu’en Vinyasa. Ce qui fait que dans une séance de même durée, nous allons effectuer moins de postures. Mais la respiration et la philosophie de pratique reste exactement les mêmes. Le yoga doit être pratiqué avec douceur et il ne faut jamais forcer pour atteindre la posture finale. C’est la respiration qui est la clé de tout.Personnellement, c’est grâce au Hatha que j’ai pu me rendre compte de mes erreurs commises en Vinyasa. En Yoga Vinyasa, vous n’avez pas vraiment le temps de vous apercevoir si vous pratiquez en force, car tout s’enchaine rapidement. En Hatha, comme vous maintenez les poses longtemps, vous allez vous en rendre compte. Vous allez vous mettre à trembler au bout de 10 respirations ce qui est le signe d’un engagement trop intense. Cela va redéfinir votre relation à la posture. Vous allez apprendre à moins engager de muscles, à comprendre ce que l’asana cherche à vous faire travailler et à pratiquer avec confort et stabilité. Ce qui est la définition même d’un asana. Vous pouvez prétendre maîtriser un asana uniquement si vous le pratiquez avec confort (sukham) et stabilité (sthiram) dans le temps. C’est pour ces raisons que le Hatha et le Vinyasa ne doivent pas être mis en opposition. Ils sont complémentaires. L’un va représenter l’évolution logique de l’autre. D’ailleurs si on analyse tout cela à la lumière des textes indiens, tous les types de yoga qui ont des postures font partie de la grande famille du Hatha. Ashtanga, Vinyasa, Hatha, Kundalini, Iyengar… tout est Hatha Yoga. Mais par déformation occidentale, on qualifie les yogas lents de Hatha.

Retrouvez & Suivez Nadi Ida Yoga sur les Réseaux Sociaux ! Facebook / Instagram / Twitter

Posts à l'affiche
Posts Récents
Archives
Rechercher par Tags
Retrouvez-nous
  • Facebook - Black Circle
  • Instagram - Black Circle
  • Twitter - Black Circle

© 2020 Nadi Ida Yoga